Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Joindre ?1 Clic Sur Contact

  • : Domie... Le Blog
  • Domie... Le Blog
  • : Sur mon blog, je vous invite à découvrir mes activités diverses : broderie, encadrement, cartonnage ,tricot, cuisine et mes chats...
  • Contact

Je vous lis

Je réponds toujours aux courriers que vous me faîtes,

sauf aux demandes de photocopies de grilles.

 

 

Recherche

Pour la Newsletter

Si vous vous abonnez, sachez que je n'envoie pas de newsletter, que vous recevrez juste un mail à chaque article publié.
Donc si vous décochez la case pour les articles, vous ne serez pas prévenues des mises à jour du blog. Merci de m'avoir lue.
amicalement
Domie
10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 17:53
Ce soir j'ai un gros coup de blues, un gros coup de " j'en peux plus, j'en ai marre ". J'ai envie de pleurer et je n'y arrive pas... Cela fait quelques années maintenant que je ne travaille plus, depuis mars 1992 pour être précise, et là, vraiment d'un coup j'en souffre..
 
Je ne sais pas pourquoi, peut-être le fait que quelques amies qui étaient dans le même cas que moi se soient inscrites à l'anpe, une même a retrouvé du travail... Pour certains, je n'ai qu'un neurone et demi et c'est pour ça que je ne travaille pas, je dois être trop nulle pour que l'on veuille
bien de moi... Pour d'autres, nous sommes pétés de tunes vu que j'ai le bonheur d'avoir acheté une grande maison,  et donc je suis infréquentable.. pour d'autres, je ne travaille pas donc on est des pauvres et c'est le total mépris... 

 Mon problème, c'est que finalement je suis dans une catégorie inclassable, à part, les femmes au foyer... 
alors l'idée me trotte de retourner bosser, non pas par plaisir, pas par envie, juste pour être comme tout le monde... J'étais analyste programmeur, les horaires ne sont pas fixes dans ce genre de travail, et donc quand chéri a été muté, et que nous avons eu le bonheur de voir naitre notre premier enfant, puis le second, je n'ai pas eu le coeur de les mettre en nourrice, en me disant que je ne les verrais pas beaucoup... J'avais donc choisi de prendre un congé parental et donc à ce moment là, c'était simple, je rentrais dans la case que tout le monde connaissait, la maman qui fait une pause boulot pour s'occuper de ses enfants... 

Ce dont je souffre le plus finalement c'est le mépris, et l'idée que les gens puissent penser que je suis quelqu'un de bête... 

Finalement plus j'y pense et plus j'aimerai trouver un travail d'emploi de bureau, ce que j'avais fait avant de trouver enfin dans ma formation... A l'époque, je rêvais de carrière,  de bien gagner ma vie, comme une revanche vis à vis de mes parents, qui avaient refusé de me payer des études apres le bac, sous prétexte que je n'étais qu'une fille et que les filles, ça sert qu'à faire des momes et du ménage... c'est pour ça que de boulot merdique en boulot merdique, j'avais fait cette formation, qui m'avait mise au niveau bac + 2 . Ou alors un travail dans l'informatique comme pupitreur ou autre, mais plus analyste programmeur, le pied serait un mi-temps.

Bref en ce moment, j'ai le moral dans les chaussettes, que je ne porte pas encore ;-)) 

Ce que je rêve là, tout de suite, c'est une X ième mutation, vendre ma maison, chercher une autre ailleurs, changer ma vie, repartir et recommencer ailleurs... Cela fait 8 ans que nous sommes ici, et je crois que c'est un record niveau faire des cartons ou en défaire ;-)) ( emménagement avec chéri en 1983, puis déménagement en 1986 - 1990- 1992 - 1993 - 1999 )  D'un autre côté, je me dis que les ados sont tous les deux au collège en 3 ème et  5ème, fifille en CM 1 et que ce sera dur de rencontrer des gens...et pour l'insant chéri lui, ne veut pas être muté, il se plait ici.

Bien sur, en plus je téléphone à des copines qui sont absentes, j'envoie des mails à des copines qui ne répondent pas, alors je me dis que leur vie doit être bien plus passionnante que la mienne, et parfois je me mets même à rêver de quand je bossais, que je rentrais fatiguée apres avoir répondu toute la journée au téléphone un jour de panne de l'ordi, après avoir bu une tonne de café et fumé un maximum de cigarettes... j'crois que je suis dingue pour avoir envie de nouveau de vivre une vie comme ça, surtout que les ordinateurs sur lesquels je bossais sont à la casse depuis longtemps et que ce n'est vraiment plus possible que je refasse ce boulot là ... Et puis en 15 ans à la maison, on perd son assurance, sa confiance en soi, certains jours j'ai même l'impression de n'être rien, et il suffit parfois d'une réflexion désagréable pour que j'ai envie de tuer la fille en face qui me la fait...
 

Voila les réflexions d'une petite femme au foyer, qui a un gros gros coup de déprime ce soir... Finalement ce qui a déclenché tout cela, c'est de faire envoyer paître par quelqu'un en plus qu'on n'apprécie pas, donc que ce qu'il vous a dit, n'a aucune importance fondamentale.

.Il y a 5 ans, mon frère nous quittait à 36 ans, dans un accident domestique, électrocuté. C'était mon unique frère, et je culpabilise toujours de ne pas avoir plus parlé avec lui, et je me retrouve toute seule avec mes parents qui ne sont plus en très bonne santé. 

Demain est un autre jour, j'aurais certainement plus la pêche, et puis le club de point de croix recommence la semaine prochaine, et je reprends l'encadrement en octobre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Domie - dans Divers
commenter cet article

commentaires

linotte 26/09/2007 10:29

voilà un très joli blog... jusqu'à cet article! argh! aller travailler quand tu peux t'en passer? j'espère que tu vas mieux et que tu as abandonné cette fantaisie! :-D nfin si tu veux essayer libre à toi, mais franchement, travailler  = tout bâcler chez soi, et ça, je t'assure que c'est tout aussi déprimant... ;-)

francoise duchene 14/09/2007 22:59

coucou, je connais tes angoisses moi aussi comme on dit ça me le fait !!! je te fais de gros bisousps tu connais mon mail donc pas de soucis je suis là

myrlou 13/09/2007 06:39

haut les coeurs ma biche ! fais ta vie comme tu la sens, car quoique tu fasses y'aura toujours une mauvaise âme pour critiquer !!! Vis pleinement tes choix, sans te poser de questions  sur ce que les autres en penseront. Je t'envoie une gros stock de bisous réhausseurs de moralCourage et tiens nous au courantBiz'

gencat 11/09/2007 21:43

Si ça peut te rassurer, moi, c'est pire, je ne suis pas mère, je suis donc une fainéante y compris aux yeux de mon mari... depuis 4 ans qu'on est arrivés ici, je n'ai pas retrouvé de boulot, secrétaire, c'est pas très recherché sur la région... Le mari, lui est... enfin était analyste programmeur, il est passé chef de projet il y a quelques mois... je comprends donc ta non-envie de reprendre ce métier...Quand aux coups de téléphone aux copines absentes et qui ne répondent pas aux mails que tu leur envoies, je connais aussi et pourtant dieu sait qu'on m'encense de temps à autre sur mon blog et qu'on me dit qu'il faut qu'on se voit et bla et bla...Allez, c'est un coup de blues passager, j'en ai plein comme ça moi aussi, ça va passer, fais-toi plaisir avant-tout, ça te remettra de bonne humeur... on a l'impression d'être plus fort quand ça va mieux, non ? ;-))) Bon courage, bises. =^_^= Gen

lulusix 11/09/2007 21:37

ben domi!! pour avoir eu le même genre de coup de cafard que toi, je te fais de gros bisous!!! lire toutes  tes amies brodeuses fait beaucoup de bien!!!

saminette 11/09/2007 19:53

Ma petit Domie, je sens à quel point tu es blessé...Ceux qui tiennent ce discours sont des macho imbéciles de première catégorie, et jaloux...Primo, il faut que tu acceptes de te faire quelque chose, pour toi, chaque jour : un jus d'orange frais, une après-midi bouquin, un bouquet de fleurs...Deuxio, faire le pour et le contre : le travail quand on en a pas, c'est la chien...it mais quand on en a un, c'est pas mieux au final, tant les conditions de travail pour les femmes se sont dégradées.Voir l'ANPE, pourquoi pas. Mais ce ne sont pas les mieux placés à mon sens. Relance tout d'abord ton réseau professionnel, renoue contact avec les anciens de ton école... Autre truc, faire du portage salarial : tu es salariée d'une boîte, mais c'est toi qui apporte tes clients, auxquels tu leur facture ton travail. Tu récupères en gros 60% des facturations + frais d'activité (voiture, vêtement si besoin, etc... ). Dans l'informatique, tu peux très certainement donner des cours de cette façon...Tertio : redécore toi une pièce pour toi, aménage ton garage, ou le grenier ou même la cave si pas trop humide. Fais-toi ton espace perso : bureau ou stitching-room, l'important est d'être maître de ton territoire.Je te fais de grosses bises de réconfort et au moins, tu as raison sur un point : les cop' du web sont là pour ça aussi ! Courage !Sam

Roberte Marois 11/09/2007 18:58

Bonjour Domie,
J'ai 56 ans et je me suis arrêté de travailler volontairement en 1999; je ne l'ai jamais regretté malgré de sérieux passages à vide ( c'est le cas de le dire, mon mari travaille lui, 12 heures par jour et souvent aussi une partie des week-end) et de gros caffards. J'ai trouvé une solution en me faisant ma vie à moi sans plus passer mon temps à attendre les autres.
Aujourd'hui, plus autonome, je me sens bien et tout d'un coup je rencontre plein de personnes. Je me fais plaisir et ce plaisir fait du bien à mon entourage.
PS: je ne brode que rarement, plutôt patch moi, mais je suis abonnée à votre blog parce que vous me faites du bien.
Amicalement, Roberte

souricette 11/09/2007 17:43

Domie,Je te comprends fort bien, je travaille à mi temps depuis 12 ans et je ne pourrais pas ne pas travailler. A l'époque ce travail me convenait bien puisqu'il collait parfaitement à ma vie de famille et mes enfants en bas âge.J'ai énormément de difficultés à changer de travail, d'où mes coups de blues régulier ces dernieres années. Alors j'imagine bien que celà doit être dûr pour toi de retrouver un emploi. Ce n'est pas facile du tout il faut se le dire. Mais avec de la volonté ce doit être possible ! Tu sais, je travaille et ça n'empeche pas le mépris des gens qui se croient socialement plus haut que les autres, il y en aura toujours ! pppffffttttt   !Si tu veux me mettre un mail , je prendrai le temps d'y répondre.Grosses bises !

kimiak 11/09/2007 16:28

Eh bien dis-moi, ça ne va pas fort.Si ça peut te rassurer, moi aussi je me suis arrétée de travailler pour mes enfants, pour suivre mon mari au gré des multiples mutations.Mes 3 enfants partent un à un. Quand on me demande si je ne m'ennuie pas à la maison,si je ne voudrais pas retravailler, je réponds:"je n'ai pas le temps".Mais oui, vois tu, je suis une passionnée. Je brode comme une folle. Pas très intello tout ça. Je m'en moque, j'aime ça. Puis, je n'ai rien à prouver à personne. L'essentiel est d'être bien dans sa peau. Et le fait d'avoir beaucoup bouger m'a tellement apporté. Je n'aurais jamais pu passer toute ma vie au même endroit. Heureusement, parce que j'attends la prochaine mutation de mon mari...  Allez, bonnes petites croix. Broder, ça vide la tête!

Véronique 11/09/2007 16:17

ben ça alors, elle est bien bonne !!! Vouloir aller bosser pour faire taire toutes les vilaines jalouses qui aimeraient bien rester chez elles !!! Moi j'ai trois enfants et j'ai le coeur gros quand je dois les "déposer" à la garderie ou à la crèche, j'aimerais mieux rester avec eux et m'occuper de la maison mais un seul salaire ne suffit pas à payer la maison alors si toi tu peux, ne gâche pas ton temps dans un boulot qui manifestement ne te passionne pas et vis ta vie comme tu l'entends. On ne vit pas pour faire plaisir aux autres.... c'est ce que je n'arrète pas de dire à ma mère quand elle me dit que je ferais mieux de passer l'aspirateur plutôt que de faire du point de croix !!

cheftribu 11/09/2007 15:57

Ah, la non-reconnaissance du statut de mère au foyer !!! mon Dieu que je connais ça !!! je suis aussi restée, mais par choix, à la maison pour élever ma tribu, et à cause des nombreuses mutations de mon militaire de mari. ça n'a pas été facile, mais quand je vois les mères qui trimballent leurs petits dès 6 heures du matin, je me dis que j'ai épargné ça aux miens. On pense à tort que les enfants ont besoin de leur mère, tant qu'ils sont petits. Je dirai qu'à l'adolescence, c'est plus délicat, et notre simple présence les rassure, leur permet de nous parler au moment où ils en ont besoin, partager ne serait-ce que le goûter, ça paraît peu, mais c'est important. Ma mère a retravaillé quand j'ai eu 13 ans, j'étais l'aînée, et j'en ai beaucoup souffert. Rien ne remplace une présence maternelle.Si aux yeux des autres on ne vaut rien, il faut se dire que ce sont eux qui passent à côté de beaucoup de choses. J'ai longtemps été mise à l'écart, mais si j'en ai souffert, maintenant, je m'en moque royalement. Je suis heureuse, mes enfants sont épanouis, que demander de plus ?Et puis, tu peux t'investir dans le domaine associatif, ce que je fais depuis 17 ans, il y a tant de monde à aider !!!Allez, je t'envoie toute mon amitié, sincère....

christel 11/09/2007 14:42

Bon, Domie, dis moi quelle pétasse t' as fais suffisament de mal pour te mettre dans état pareil ???? J' y vais, je ne suis pâs si loin,  et erlle va avoir des sacrés coups de poings !!!! Je suis dans une colère noire. Personne n' a à critiquer les uns ou les autres chacun est libre de vivre sa vie comme il l' entend. Si j' avais pu c' est un choix que j' aurais fait sans hésiter, mais tu connais mon histoire... Donc je confirme, tu n' es pas inutile loin de là, tu es loin mais alors très très loin d' être bête, et ça je suis prête à aller le crier sur les toits...!!!!!! En tout cas notre porte est ouverte et la prochaine fois que je vais à Chaingy je te tel avant si je ne pars pas en urgence, pour un tit et délicieux café.Plein de bizzzz,

laurette 11/09/2007 10:33

Moizaussi tout pareil ;-)) Mon congé parental prend fin dans1 mois, je vais devoir laisser ma puce de 3 ans et mon grand de 6 .. je ne serai pas là le soir pour le bain & les devoirs .. ah oui j'aurai une vie sociale mais je ne suis plus certaine que ça me manquait ?! Il faut choisir et je sais qu'aucune solution ne sera parfaite, profite des tiens ; c'est toujours ça de pris!!!!!!!

Emma/M-A 11/09/2007 09:23

Domie, je t'ai fait un mail !Courage, des moments de déprime et d'introspection ( je suis championne du monde de la discipline :-) ), on en a toutes. Mais tu as bien fait de nous en parler, il ne faut pas garder ça pour soi.

nath1306 11/09/2007 08:12

coucou domie, je te comprends car j'ai moi aussi laché mon boulot de comptable pour élever mes enfants et depuis je suis assistante maternelle !! Evidemment une femme à la maison ne fait rien !!! C'est ce que l'on entend fréquemment !! Et bien laisse dire ces sottises et profite bien de ton temps libre en essayant de sortir et de faire des activités !!!Bisousnath1306

Sihanouk 10/09/2007 23:13

Et bien ma Belle ! ce serait la déprime de rentrée que cela ne m'étonnerais pas ! cesses de culpabiliser et surtout ne ne remets pas au boulot " pour faire comme tout le monde" ! pèse le pour et le contre et choisi surtout en fonction de TES envies et pas des dires des autres !Par ailleurs je comprends bien ce que tu peux ressentir : je travaillais et tout à coup j'ai DU prendre un congé de 7 semaines qui m'était imposé sans que je n'ai rien préparé ... quelle poisse ! tout à coup le sentiment de ne plus être " socialisée", de ne plus rien vivre d'interressant ..... le vide absolu coinçée entre ménage et cuisinage : l'horreur !Par contre, lorsque j'ai décidé que j'avais assez travaillé comme cela  - les échelons étaient tous gravis, le salaire idem et un certain ras-le-bol ... - au bout de 35 ans passés, j'avais la tête déjà remplie de tout tout plein de projets et depuis ... je ne regrette rien de rien !Je t'embrasse bien tendrement

Maryse MULKIN 10/09/2007 22:54

Tu sais Domie, je pense que nous sommes très nombreuses dans ton cas, moi aussi par moment,je me paie un coup de cafard pas possible, je pense n'avoir aucune valeur, aucun intérêt pour les autres.Comme toi, j'ai travaillé dehors pendant 17 ans, maintenant depuis presque 20 ans je travaille à la maison pour faire le secrétariat de mon mari qui est indépendant. Cependant je n'ai pratiquement pas de contacts, ils sont tjs pour lui, je travaille dans l'ombre et ne retire souvent que les tracas mais pas les bénéfices.Alors quand vient l'automne, souvent je craque aussi d'autant plus que je suis seule (pas d'enfant, pas de frère, ni soeur) et un mari très souvent absent.Si tu le souhaites, tu peux toujours m'écrire, moi je te répondrai.Allez courage, on est nombreuses à ce que je vois à essayer de te remonter le moral. Je te fais plein de gros bisous

fredlamarmotte 10/09/2007 22:25

coucou ... t'as bien raison de laisser sortir ton coup de blues .. les copines c'est pour tout partager .... qui n'a jamais eu envie de partir recommencer ???? moi la 1ère et je te promets que ce serait sûr dans un endroit où le soleil brille et chauffe plus qu'ici ... et puis pleins de changements ... alors même si mon mail ne te fais pas bouger , j'espère qu'il te prouvera mon amitié ... et surtout te donner plein de courage pour demain et les jours à venir .... bises de la marmotte qui un rêve de cigales aussi ...

cabou 10/09/2007 22:22

ohlala.... comme je comprends ce que tu peux ressentir....j'ai élevé mes deux garçons..... et un jour ils sont partis les deux en même temps pour leurs études et là tout s'est effondré pour moi.... pendant 18 ans je n'avais rien fait d'autre que de m'occupper d'eux.... j'ai retrouvé du travail à 52 ans.... pas très bien  payé, sous qualifié par rapport à ce que je pourrais faire.... mais quel bonheur pour moi!!!! il y a un temps pour tout, tu as encore tes enfants à la maison.... mais il n'est jamais trop tard pour faire ce dont tu as enviebon couragebiz

yoyo29 10/09/2007 21:44

bonsoir , je viens de découvrir ton blog par le biais  du blog de Claudie.je comprends tout à fait ce que tu ressens pour l'avoir ressenti également !J'ai arrêté de travailler aprés la naissance de mon 4 éme enfant , ily a 12 ans 1/2..Maintenant que les enfants sont grands , il y a des gens dans mon entourage qui ne comprennent pas pourquoi je reste toujours à la maison . Mais moi je trouve que le rôle de mére au foyer est le plus beau métier du monde . Au fur et à mesure que les enfants grandissent , on s'isole tout doucement du reste du monde .  la solution que j'ai trouvé c'est de s'inscrire dans des clubs de loisirs : point de croix , patchwork . çà permet de voir du monde .Ecoute ce que te dis ton coeur , c'est çà le plus important Bon courage Yo

laetitia 10/09/2007 21:11

he ben en voilà des idées noires !ça c'est le coup de blues post rentrée, tu te retrouves toute seule à la maison après avoir passé 2 mois avec tes adorables (lourds ) enfants (ados)  lolpeu importe le regard des autres tu mènes la vie que tu veuxet si vraiment, quand tu auras les idées moins noires, tu veux toujours reprendre le boulot, suis les conseils de Billje t'embrasseLaetitia

Hala 10/09/2007 21:00

ma chére Domi , j'echangerai avec toi ma vie du boulot avec la tienne...crois moi je reve en avoire une vie sans un boss , ni des collegues de merdes , ni des heures de travailles qui finissent pas et le stress avec la fatigue.......j'ais pas eu le choix ..............ta vie est superbe elle n'est pas banales..........et si tes amis n'y repond pas alors ils sont mal eleves tous simplement.......ne te deprime pas ma chere Dom.......je t'embrassssssssssssssse tres tres fort.......

cereluna 10/09/2007 20:51

Bonsoir Domi,J'espere que tu vas mieux. Biensure que tu es utiles, qui s'occuperait des enfants? et qui ferait de jolis broderie? allez c'est le coup de blues de la rentrée.A bientôtCereluna

Francoise 10/09/2007 20:49

Ce coup de blues, je l'ai eu moi aussi, et plusieurs fois. Tu résumes très bien la situation (pas de reconnaissance sociale, on te prend pour une débile ou une femme entretenue, le manque de confiance en soi après un arrêt de plusiers années.) Je crois simplement que, quel que soit le choix que l'on fait, il y a toujours quelque chose  qu'on regrette de laisser. J'ai essayé pour ma part de faire une liste des + et des - pour chaque cas. Un des gros points positifs, à mon sens, ce sont les moments que l'on passe au quotidien avec ses enfants. Je sais bien que le politiquement correct veut qu'on dise que ce n'est pas la quantité qui compte, mais la qualité, mais je ne suis pas persuadée  de cela. Parles-en avec ton mari et tes enfants. Si tu veux qu'on en parle plus, dis-le moi et je te donnerai ton mail.Amicalement

cecile padechichi 10/09/2007 20:27

je te comprends complètement ma belle,je me suis arrétée de bosser pour m'occuper de mes enfants pendant  6 ans et j'ai eu tellement de remarques désobligeantes !puis par nécessité économique j'avais repris sans enthousiasme et surtout avec bcp de difficultés pour trouver un emploi. Licenciée pour cause de 11 septembre j'ai finalement décidée de travailler à la maison. Je suis nounouJ'ai des contacts avec des collègues, les parents et surtout mes sousTu n'es pas rien, tu as du temps pour faire des trucs qui te passionnent et tu es une femme formidable (et surement une super maman)Gros gros bisous

Bill 10/09/2007 20:01

Pff ! ça doit être la saison des remises en cause !Dis toi que ces années passées auprès de tes enfants sont irremplaçables.Et puis, avant de retravailler, ou même de t'inscrire à l'ANPE,  pourquoi ne leur demanderais tu pas un rendez vous pour faire un point sur tes compétences professionnelles et non professionnelles(15 ans de vie au foyer, ça vaut de l'or en matière d'organisation, de gestion de stocks, ....), sur les besoins de ta région (quels types d'emplois sont recherchés par les entreprises, non pourvus) et voir ensuite si une formation de remise à ,niveau ne suffirait pas avant de te remettre sur le marché du travail ...Bon courage, et tiens nous au courant !   

Mumu 10/09/2007 19:35

Laisse les dire :-(Si tu as envie, envoie-moi un petit mail.Bises

michele 10/09/2007 19:34

allez courage,je suis à la maison car à la retraite et je viens de perdre mon mari...tu vois il y a des raisons plus sérieuses de déprimer.....Pourquoi une femme au foyer serait-elle forcement bete.... as-tu la possibilité de sortir simplement pour marcher,aller au ciné?...tu profites de tes enfants et de ton mari et tu laisses les autres cracher leur venin...courage et amitiés